Voyager seul : nos conseils et destinations préférées

03.02.2019

Si l'idée de prendre un billet d'avion à l'aéroport et de choisir sa destination au débotté est séduisante, lorsque l'on voyage seul, il vaut mieux avoir pensé à quelques détail avant de partir. Garnir son sac à dos en cas de pépin médical, prévenir son entourage de son itinéraire, profiter des visites guidées pour se faire des camarades de jeux... Voici quelques conseils utiles et bons plans que nous accompagnons d'une sélection de destinations taillées pour les voyages en solo. À vos sacs à dos !

5 conseils pour bien voyager seul•e.

1. Prévenez votre entourage que vous partez en voyage
 Si l'idée vous semble superflue, repensez à Aron Ralston tragiquement blessé lors d'une randonnée dans les gorges de l'Utah (son histoire est devenue célèbre au cinéma avec le film 127 heures). Pour assurer vos arrières, vous pouvez, par exemple, dessiner puis distribuer les grandes lignes de votre itinéraire ou bien prévenir vos proches des moments où vous serez joignable (téléphone, wifi etc). Selon le pays où vous séjournez, il peut être utile d'acheter à l'aéroport ou en ville, un boîtier 4G. Enfin, si l'idée de prévenir chacun de vos proches vous semble fastidieuse, choisissez un "intermédiaire" qui s'occupera de rassurer votre entourage pour vous. 

2. Réservez vos logements à l'avance
C'est vrai, voyager seul peut vous permettre d'être plus flexible sur votre hébergement, de réellement partir à l'aventure. Malheureusement cette spontanéité a souvent un coût. Lorsque l'on voyage en solo, certaines dépenses sont plus difficiles à assumer. C'est le cas notamment du logement ! Pour éviter de dépenser son budget en chambres d'hôtel, étudiez à l'avance vos possibilités dans les régions que vous explorez : Bed & breakfast, couchsurfing, auberges de jeunesse, chaînes d'hôtels... Si vous préférez partir à l'aventure, on vous conseille tout de même de réserver la première nuit. Après un trajet épuisant, vous serez heureux de savoir où poser vos valises. 

3. Installez-vous au comptoir
Le repas est souvent une épreuve pour ceux qui souffrent de solitude. À l'autre bout du monde, vous pourriez avoir quelques réticences à vous attabler. C'est pourtant dans les restos et bars que l'on a le plus de chance de créer du lien avec des locaux. Si vous installez à une table vous angoisse, installez-vous au comptoir et si l'opportunité se présente, demandez quelques conseils aux serveurs. 

4. Pensez aux visites guidées
Le voyage en solitaire est souvent l'occasion de "sortir de sa zone de confort". De nombreux aventuriers optent d'ailleurs pour ce format lorsqu'ils sentent le besoin de faire le point sur leur vie. C'est le cas notamment d'Elizabeth Gilbert (Mange, Prie, Aime) ou de Cheryl Strayed (Wild), qui ont toutes les deux raconter leur voyage dans un livre, Mange, Prie, Aime pour la première et Wild pour la seconde. Mais sortir de sa coquille, peut aussi être synonyme, de rencontres. Hôtels, offices de tourisme, tour opérateurs, de nombreux services proposent des visites guidées voire même parfois des micro circuits accompagnés. Un véritable bon plan pour sortir de sa solitude. Vous aurez le loisir de papoter avec d'autres voyageurs et pourquoi pas obtenir de la compagnie pour le repas du soir. 

5. Faites confiance à votre instinct
Dans nos mondes modernes, on a tendance à sous-estimer certains signaux. On fait parfois davantage confiance à un GPS qu'à son instinct. C'est pourtant essentiel d'écouter son intuition lorsque l'on voyage. Cette impasse ne vous inspire pas confiance ? Cette ruelle vous semble trop peu éclairée ? Vous avez le sentiment de vous éloigner de votre destination ? Ne vous forcez pas. Sortir de sa zone de confort ne signifie pas se mettre en danger. Dans certaines régions, vous aurez intérêt à vous renseigner sur les quartiers à éviter. Un conseil qui n'est pas valable que pour les femmes, déjà très sensibilisées à la question. 

Où partir lorsque l'on voyage seul•e ? 

Un pays ? Le Japon.
Difficile de cacher votre statut de touriste au Japon... Mais contrairement à partout ailleurs sur la planète, personne (ou presque) ne cherchera à vous arnaquer. La culture du respect au Japon n'est pas un mythe. Si vous craignez de voyager seul pour des raisons de sécurité, dormez sur vos deux oreilles, le Japon est considéré comme le pays le plus sûr au monde, et pas seulement  à cause des caméras de surveillance et des forces de l'ordre !  De l'autre côté du globe, l'Islande a également une excellente réputation de destination sûre. 

En Europe ? Les Cotswolds au Royaume-Uni 
"Région de beauté naturelle exceptionnelle", les collines du sud de l’Angleterre sont un point de chute idéal pour les amateurs de randonnées. Si vous ressentez le même besoin de solitude et de grand air que Cheryl Strayed mais que votre budget et votre condition physique ne vous permet pas de parcourir le fameux Pacific Crest Trail, pensez Cotswolds. Vous pourrez trouver un logement du côté de Bath, Bristol, Oxford ou encore de Gloucester puis explorer les environs : les villages en pierre, l'Abbaye de Hailes et des centaines de kilomètres de sentiers balisés. 

Quelles villes ? Les grandes villes occidentales sont parfaitement taillées pour les voyages en solitaire.
Montréal au Canada, Portland ou New-York aux États-Unis, Lisbonne au Portugal, Madrid ou Barcelone en Espagne, Stockholm en Suède. Si vous êtes habitués au mode de vie urbain, vous retrouverez assurément vos repères, même à plusieurs milliers de kilomètres. Lignes de métro ou de bus, centre-ville... Les quartiers jugés "moins fréquentables" sont souvent de notoriété publique. On déconseille ainsi aux touristes de flâner à Brownsville à Brooklyn, dans le quartier de Tenderloin à San Francisco, du côté de Montréal-Nord.

Prêt à partir ? N'hésitez pas à (re)lire nos conseils pour un road-trip réussi ! Et pour trouver nos meilleurs offres, gardez un œil attentif sur le Top 20 qui réunit les meilleures offres de voyage du marché.

Offres correspondantes Offres correspondantes & plus

Plus d'offres et de conseils