Comment bien préparer son road-trip ?

12.01.2019

Into the wild, Thelma & Louise, Sur la route, Little miss sunshine... Les road-trips sont une source d'inspiration infinie pour les écrivains autant que pour le cinéma. Depuis son salon, on se surprend alors à rêver de routes interminables et de réveils à flanc de montagne. Les road-trips ne sont pas réservés au grand écran mais ils réclament un peu de préparation. Voici quelques conseils de pro pour voyager sous une bonne étoile.

Préparez votre itinéraire à l'avance 
Vous avez envie de vivre au jour le jour, de voyager le plus spontanément possible ? On vous comprend. Loin de nous l'idée de vous entraver dans votre quête de grands espaces et de liberté. On vous conseille toutefois de ne pas partir à l'aveugle et de prévoir à l'avance quelques arrêts. Le but étant d'estimer les distances que vous allez devoir parcourir et de partir en sachant a priori où vous pourrez vous restaurer, dormir au chaud, utiliser des toilettes publiques... On conseille en général de ne pas dépasser 150 kilomètres par jour. Au-delà, vous risquez de ne pas pouvoir tenir la distance, voire pire de vous mettre en danger.

Si vous partez plus d'une semaine, investissez dans un GPS plutôt que dans de la location. Au final, ce sera plus économique. Aussi, ne partez pas sans une carte en papier, en cas de panne de batterie, elle vous sera bien utile. 

Restez flexible dans son emploi du temps 
"Lorsque l'on prépare son itinéraire, il est essentiel de garder quelques jours en réserve, nous conseille la photographe Agathe Monnot, adepte du voyage en van. Le road-trip, c'est fait pour se laisser surprendre. Si on souhaite rester quelques jours supplémentaires quelques part, c'est bien de pouvoir le faire pour ne pas regretter." Ne soyez pas trop ambitieux sur le nombre de kilomètres, d'arrêts ou de points de vue par jour, le trajet doit rester un plaisir. 

Prévoyez un budget garage
Ne faites pas l'impasse sur cette ligne de dépense dans votre budget. D'autant qu'en cas de pépin, cela peut revenir particulièrement onéreux. "Lors d'un voyage, j'ai eu besoin à deux reprises de passer par la case garage. Cela m'a coûté près de 1500 euros en tout..." raconte Agathe Monnot. C'est important d'être optimiste, mais il faut rester prudent. Si vous en avez la possibilité,  prévoyez une roue de secours, un cric et toute sorte d'accessoires qui pourraient vous venir en aide au bord de la route.  

Faites un double de (tous) vos documents 
Ce conseil est valable pour tous vos voyages mais on le réitère...  Pièce d'identité, passeport, carte grise, permis de conduire... Imprimez vos documents en double et gardez-les au chaud dans votre véhicule à un endroit sûr avec un peu de cash. Si jamais vous vous faites voler votre jean sur la plage avec votre porte-feuille, vous aurez de quoi rebondir.

 

Devancez vos moments de solitude
Si vous partez seul, pensez à vous munir d'une petite valise "divertissement". Il suffit d'une journée un peu compliquée pour sentir le poids de la solitude sur ses épaules. Et en général, les soirées où l'on broie du noir durent une éternité... Livres, magazines, carnets de coloriage, musique, films, séries... Prévoyez large. Si vous ne voulez pas trop vous charger, pensez à prendre une liseuse, à remplir votre smartphone de podcasts, à télécharger des films sur un disque dur externe... 

Équipez-vous suffisamment 
Allume-cigare, glacière, trousse de secours, lampe frontale, sacs étanches, purificateur d'eau, couteau suisse, pneu neige... Sur la route, vous serez sans doute un peu survivaliste. Attention tout de même à ne pas se surcharger, en voyage, le poids peut rapidement devenir un ennemi de taille. Équipez-vous en fonction de votre itinéraire : quel relief ? Quelles conditions climatiques ? Près de la mer ou de la montagne ? Certains accessoires peuvent sembler superflu avant de partir et essentiel sur place. Faites un audit sérieux de votre trajet en étudiant la topographie, par exemple.  

Renseignez-vous en amont sur la politique du pays sur le camping sauvage
"Il y a des endroits où il est très dur de trouver une place ou de se garer. Les plus beaux sites sont souvent interdits la nuit", prévient Agathe Monnot. Aux États-Unis par exemple, le camping sauvage est autorisé dans certains parcs nationaux, à condition toutefois de demander un permis au ranger. En Scandinavie, où la loi est plus souple, le visiteur a le droit de planter sa tente à la seule condition de rester à plus de 150 mètres de toute habitation. 

Si vous louez un véhicule, ne faites pas l'impasse sur l'assurance
Lorsque l'on conduit tous les jours, de longues heures et sur des routes a priori désertes, notre attention diminue. Il vaut mieux piocher dans son budget et prendre une bonne assurance que de risquer de rentrer avec des dettes et des problèmes financiers dans ses valises.  

Et si vous n'êtes pas encore prêt pour le grand saut, jetez un coup d'œil à notre top 20. Chaque mercredi à 11h00, nos experts mettent en ligne les offres les plus malines du moment. Des bons plans et promotions repérés sur le web sur les vols, les séjours et activités en France et partout dans le monde. Comme ce road-trip aux États-Unis, sur la mythique route 66. 

Offres correspondantes Offres correspondantes & plus

Plus d'offres et de conseils