La fête des morts à travers le monde

22.10.2019

Tandis qu'en France, la Toussaint est synonyme de recueillement en silence, le reste du monde célèbre la fête des morts par des cérémonies joyeuses. Et si vous partiez en vacances en famille, à la découverte de ces commémorations galvanisantes ? Du Mexique à Madagascar en passant par la Sicile, la mort n'est finalement que le début du voyage...

Mexique : le pays où les cimetières se transforment en bal dansant

© Darvin Santos / Pixabay

Où ? Dans tout le Mexique

Quand ? Du 31 octobre au 2 novembre

Très présent dans la pop culture, au cinéma et dans les séries, el Dia de los Muertos est sans doute la plus célèbre fête des morts à travers le monde. Inscrite au patrimoine culturel immatériel de l'humanité par l'Unesco, elle vise à honorer les défunts pendant trois jours, au début du mois de novembre. Voilà plus de 3000 ans que cette fête nationale se tient dans l'allégresse. À cette période de l'année, les morts reviennent sur terre pour rendre visite à leur famille et leurs amis. Tout le pays vit alors au rythme des carnavals. Les mexicains de tout âge paradent dans les rues dans des costumes colorés et parés de têtes de mort. Dans les maisons, des autels sont dressés en mémoire des aïeux et ornés de fleurs et de guirlandes en papier. Chaque famille dépose les plats préférés du disparu devant sa photo. Dans les cimetières, les verres de tequila tintent au rythme de la musique et les allées se transforment en véritables pistes de danse. À vivre une fois dans sa vie ! 

Le conseil de Travelzoo : Certaines villes et certains villages organisent des fêtes particulièrement grandioses. Envolez-vous pour l'État de Michoacan, dans la ville de Pátzcuaro ou à Cucuchucho où les femmes veillent toute la nuit en costume traditionnel. À Xalapa, au Veracruz, le festival Mictlán plonge les visiteurs dans un monde onirique par le biais de nombreuses représentations artistiques. 

Népal : le pays où les vaches guident les défunts

© S. Pakhrin / Flickr

Où ? Au Népal, dans la vallée de Katmandou

Quand ? La date est fixée chaque année en fonction du calendrier lunaire. En 2020, la fête aura lieu le 11 août.

La fête des vaches ou Gaijatra est une tradition hindoue célébrée au Népal, dans la vallée de Katmandou uniquement. Elle a lieu chaque année, durant un jour, à une date différente fixée par rapport au calendrier lunaire. Célébrée sous cette forme depuis le Moyen-Âge, elle est née de la volonté du roi Pratap Malla de rendre le sourire à sa femme, après la mort de leur jeune fils. Désormais, durant le Gaijatra, les vaches - considérées comme saintes dans la religion hindoue - ou des enfants déguisés en vaches, aident à guider les personnes récemment décédées. Le dieu de la mort, Yamaraj, parfois représenté avec une tête de taureau, est lui aussi honoré à cette date. Des processions sillonnent les villes pour permettre aux membres de la famille du défunt de faire leur deuil dans la joie. Une façon pour les Népalais de transformer leur deuil en gratitude envers la vie. 

Le conseil de Travelzoo : Assistez aux festivités à Katmandou ou dans la ville de Kirtipur et évitez les transports en commun pour vous déplacer en raison du traffic. Pensez à réserver votre logement plusieurs mois à l'avance : le nombre de visiteurs dans la région est très nombreux à cette période. 

Sicile : l'île où les défunts couvrent les enfants de gâteaux

© Wim Kristel / Flickr

Où ? Dans tout le pays mais particulièrement dans la région de Palerme

Quand ? La nuit du 1er au 2 novembre

Loin d'être taboue, la mort est célébrée dans la joie en Sicile chaque année. Le 2 novembre, les ancêtres disparus offrent des gâteaux et des cadeaux aux enfants de leur famille, comme pour se rappeler à leur bon souvenir. Les enfants descendent alors dans les catacombes pour se régaler de petits personnages en sucre appelés pupi di cena, comme des danseurs ou des chevaliers, sur les tombes. À cette occasion, les plus petits peuvent même toucher les os des défunts pour maintenir le lien avec les morts. Dans la rue, des marchands proposent à la vente l'ossa dei morti, un biscuit au sucre blanc, ainsi que des fruits en pâte d'amande appelés la frutta martorana. Il s'agit d'une fête païenne qui vise à exorciser la mort et ... faire patienter les enfants jusqu'à Noël. 

Le conseil de Travelzoo : Pour assister à ce rituel, réservez un logement à Palerme, c'est la ville qui perpétue avec le plus de ferveur la tradition ancestrale. 

Madagascar : le pays où les morts dansent avec les vivants

© Hery Zo Rakotondramanana / Wiki Commons

Où ? À Madagascar, dans les hautes terres

Quand ? De juin à septembre, quand les villages le décident

Élément essentiel du culte des ancêtres, le famadihana ou retournement des morts est une tradition bien ancrée à Madagascar depuis le 19e siècle. Bien que la majorité des Malgaches soient chrétiens, la plupart d'entre eux vénèrent les morts pour être protégés des malédictions. Le famadihana a lieu en hiver, de fin juin à début septembre durant plusieurs jours mais les dates exactes sont propres à chaque village. Chaque année, les familles choisissent quels défunts elles retourneront. La présence de tous les descendants est presque obligatoire. Dans la bonne humeur et en musique, les tombeaux sont alors ouverts et les ancêtres sont enroulés dans de nouveaux linceuls de soie grège pour les tenir au chaud. La foule, vêtue d'habits neufs, s'empare ensuite des corps en dansant avant de laisser place au recueillement et aux prières de chacun. Chaque ancêtre se voit honoré par un retournement tous les 3, 5, 7 à 10 ans selon le souhait des familles. Un rituel chargé d'émotions. 

Le conseil de Travelzoo : Il est possible d'assister à ces cérémonies si l'on est introduit par un habitant du village mais il est difficile d'organiser cela en amont du voyage. Misez donc tout sur les rencontres fortuites ! Et veillez à bien observer les règles que l'on vous fixera. 

Malaisie : le pays où les fantômes ont de l'appétit

© Matthew Kang / Flickr

Où ? En Malaisie

Quand ? Le 15e jour du 7e mois lunaire du calendrier. En 2020, la fête aura lieu le 2 septembre. 

Célébrée en Malaisie par les Musulmans mais aussi dans le Sud de la Chine, à Singapour, Hong-Kong et Taïwan, la fête des fantômes affamés a lieu le 15e jour du 7e mois lunaire du calendrier. Selon les croyances, c'est à cette période de l'année que les portes de l'enfer sont ouvertes et que les esprits maléfiques des voleurs et des meurtriers se mettent à errer parmi les vivants en quête d'un festin. Par superstition, mieux donc se protéger du mauvais sort. La nuit, des offrandes de nourriture agrémentées de bâtons d'encens sont alors déposées devant les maisons pour que les défunts retrouvent leur plénitude. En réalité, les vivants se régalent du banquet autant que les démons. Des spectacles de marionnettes et des opéras sont aussi organisés afin de divertir les fantômes. Il arrive aussi que des lanternes flottantes soient déposées sur les cours d'eau pour délivrer les noyés. Magique ! 

Le conseil de Travelzoo : Durant votre séjour en Malaisie, prévoyez une halte à Penang, la capitale, si vous souhaitez vivre les réjouissances de la fête des fantômes affamés. 

Offres correspondantes Offres correspondantes & plus

Plus d'offres et de conseils