Découvrez l'Allemagne à travers son patrimoine mondial

Découvrez l'Allemagne à travers son patrimoine mondial
02.09.2019

Des cathédrales monumentales, d'anciennes usines de charbon, des sites palafittiques, des grottes et des forêts... Deux mille ans d'histoire ont tracé aux quatre coins de l'Allemagne un patrimoine unique. Un héritage riche d'une quarantaine de sites listés par l'Unesco comme patrimoine mondial de l’humanité. Un point de départ idéal pour ceux qui voudraient découvrir le pays de Goethe sacré première destination culturelle en Europe ! 

À la découverte des églises et châteaux qui peuplent l'Allemagne 

L'abbaye de Lorsch © LOOK Bildagentur Günther Bayerl

La cathédrale de Spire, l'abbaye de Lorsch, la résidence de Wurzbourg avec les jardins de la Cour... Du nord au sud de l'Allemagne, on compte une quinzaine de châteaux, abbayes, églises ou monastères. Selon la région que vous choisissez, vous pourrez tomber sous le charme gothique de la cathédrale de Cologne ou sur les vestiges d'un monastère bénédictin de l'île monastère de Reichenau. 

Et si on visitait la cathédrale d'Aix-la-Chapelle ? 

La Cathédrale d'Aix-la-Chapelle © Günther Bayerl

L'histoire de la cathédrale d'Aix-la Chapelle remonte à l'an 800. Et c'est le bien connu outre-rhin Charlemagne qui est à l'origine de cette chapelle Palatine. Une basilique octogonale à coupole construire sous le modèle des églises de l'Empire romain d'Orient. Reconnue patrimoine mondial en 1978, cette somptueuse cathédrale est le premier monument culturel allemand à être inscrit à l'Unesco comme bien culturel présentant un intérêt exceptionnel (rien que ça!). Si sa célèbre structure date de Charlemagne, le chœur et les chapelles gothiques ainsi que la chapelle hongroise et le portail ont été commandés, au XIVème puis au XVIIIème siècle. Ce qui explique que la cathédrale d'Aix-la Chapelle plaît, notamment, pour son extrême diversité architecturale. 

Ses huit portes de bronze carolingiennes, la Croix de Lothaire et le buste de Charlemagne font de la plus vieille cathédrale d'Europe du Nord un point d'étape important pour les amateurs d'architecture et d'histoire. 

Au cœur du patrimoine industriel

Bergwerk Rammelsberg, ALtstadt von Goslar und Oberharzer Wasserwirtschaft © Stefan Schiefer

Contre toute attente, l'Allemagne compte sur sa superficie cinq sites industriels classés patrimoine mondial de l'humanité par l'Unesco : le système de gestion de l’eau d’Augsbourg, l'usine sidérurgique de Völklingen, l'usine Fagus à Alfeld, le complexe industriel de la mine de charbon de Zollverein à Essen, et les mines de Rammelsberg. 

Direction le complexe industriel de la mine de charbon de Zollverein à Essen

La mine de charbon de Zollverein à Essen © DZT e.V. Francesco Carovillano

Embarquement immédiat pour la Rhénanie-du-Nord-Westphalie. C'est là que l'on peut, selon les propres termes de l'Unesco, découvrir : "les installations complètes d’un site historique d’extraction de charbon et plusieurs édifices du XXe siècle d’une valeur architecturale inestimable". Une fois sur place, le charbon n'aura plus aucun secret pour vous, de l'extraction à la mise en service, tout vous sera expliqué ! Les puits, les cokeries, les lignes de chemin de fer comme les terrils ou encore les maisons de mineurs se déroulent à perte de vue. Pour ceux qui seraient moins intéressés par l'aspect industriel que par l'architecture, sachez que la mine de charbon de Zollverein est un exemple parfait du Fonctionnalisme allemand de l’entre-deux guerres. 

L'architecture en trois sites

Bauhaus © Ross Sokolovski

Sur le territoire allemand, l'Unesco a mis un coup de projecteur sur trois sites aux caractéristiques très variées : l'opéra margravial de Bayreuth, le Bauhaus et les œuvres signées par Le Corbusier à Stuttgart.

L'opéra margravial de Bayreuth, situé dans le centre de cette ville du nord de la Bavière, est un bien culturel du patrimoine mondial depuis 2012. Bâti entre 1746 et 1750, à l'occasion du mariage de la fille de la Margravine, il est construit sur le modèle des opéras de Vienne, Dresde, Paris et Venise.

Le Bauhaus et ses bâtiments construits à Dessau, Bernau et Weimar ont été officiellement inscrits au patrimoine mondial de l'Unesco en 1997. Fondée en 1919 à Weimar par l'architecte Walter Gropius et les professeurs Henry van de Velde, Hannes Meyer, Laszlo Moholy-Nagy et Vassily Kandinsky, l'école du Bauhaus a largement influencé les techniques architecturales et esthétiques au XXe siècle. Symbole de l’architecture moderne, la Fondation Bauhaus remplit aujourd'hui une mission de  transmission de l’idée du Bauhaus. Chaque année, des centaines de milliers de visiteurs explorent les différents sites de l'école à Dessau, Bernau et Weimar.

Le Corbusier à Stuttgart. Bien connu des Français (et notamment des Marseillais où il a créé la célèbre Cité radieuse), le génial Charles-Édouard Jeanneret-Gris, plus connu sous le nom de Le Corbusier a littéralement bouleversé le monde du design et de l'architecture. Précurseur du mouvement moderne, 17 de ses œuvres sont aujourd'hui inscrites sur la liste du patrimoine mondial dans sept pays répartis sur trois continents. En Allemagne, c'est à Stuttgart que l'architecte a laissé son imagination déborder. Au cœur de son projet, le Weißenhofsiedlung  appelé aussi « la cité de Weißenhof », du nom d'un quartier de Stuttgart, un lotissement de 33 bâtiments de forme cubique reposant sur des pilliers. Construits pour travailleurs érigés en 1927, le Weißenhofsiedlung cache en son sein la maison « Citrohan » de Le Corbusier, un concept de logements peu coûteux et modulables. 

Un riche patrimoine urbain 

La ville hanséatique de Lübeck © Thomas Radbruch

Inutile d'être un rat des villes pour apprécier les trésors germaniques que sont Lübeck, Berlin, Hambourg et Bamberg... Parmi les dix villes allemandes dans lesquelles on peut retrouver des sites listées au patrimoine mondial de l'Unesco, il y a évidemment l'ancienne capitale de la RDA (destination phare pour les amateurs de culture et de sorties), mais aussi les centres historiques de Stralsund et Wismar, la vieille ville de Ratisbonne et Stadtamhof et plus précisément les monuments commémoratifs de Luther à Eisleben et Wittenberg. Un parcours citadin qui devrait vous emmener de la mer du nord à la Bavière en passant par le land de Saxe-Anhalt.

Au pied de l'hôtel de ville et de la statue de Roland à Brême

L' hôtel de ville et la statue de Roland à Brême © LOOK Bildagentur Günther Bayerl

Jolie ville hanséatique traversée par le fleuve Weser, Brême est l'un des plus beaux points de chute du nord de l'Allemagne. Haut-lieu culturel, elle recèle de recoins à découvrir, parmi eux la Marktplatz et la célèbre Böttcherstrasse bordée de boutiques et de cafés typiques. Les principaux joyaux brêmois (et les plus touristiques) jalonnent l'Altstadt. La Vieille ville cerclée par la Weser et le Wallgraben (les anciens murs médiévaux de la ville) accueille le superbe l'Hôtel de ville de Brême. Une magnifique bâtisse gothique en brique du début du XVème siècle remaniée quelques années plus tard dans le style "Renaissance de la Weser". Un modèle d'hybridation architecturale ! 

À ses pieds, impossible de manquer la statue de Roland. Érigée en 1401, elle rend hommage au paladin de Charlemagne et protecteur de la ville. Détail important, le héros a été immortalisé avec sa mythique épée ... la Durandal ! Un monument historique et hautement symbolique pour les habitants de Brême. 

Excursions en milieu naturel 

Le parc de Muskau © LOOK Bildagentur Günther Bayerl

Des grottes datant de l'époque glaciaire aux bancs de sable à marée de la mer de Wadden, la diversité des paysages germaniques envoûtent les aventuriers venus se reconnecter à la nature. L'Unesco a d'ailleurs recensé pas moins de onze sites d'exception. Des lieux qui soulignent la variété des reliefs et des écosystèmes, la beauté brute d'une forêt ou d'une vallée. Outre les réserves naturelles, n'hésitez pas à vous perdre dans des sites construits artificiellement mais qui ne manquent pas de beauté tels que les jardins de Dessau-Wörlitz ou encore le mur courbé du Danevirke

Perdus dans les forêts anciennes de hêtres 

Les forêts anciennes de hêtres © LOOK Bildagentur Günther Bayerl

Et non, il n'y a pas que la Forêt-Noire à découvrir en Allemagne. Les forêts anciennes de hêtres d’Allemagne sont assurément un "must see" lorsque l'on souhaite s'offrir un bain sensoriel au cœur de la nature allemande. D'autant qu'au XXIème siècle, l’Allemagne est devenu le seul pays en Europe où l’on peut encore se promener dans des forêts naturelles de hêtres de plaine. Il faut dire que la forêt occupe plus de 30 % du pays. De quoi prendre un bon bol d'air frais ! Inscrites en 2007 au patrimoine mondial de l'Unesco, ses forêts anciennes ne se limitent pas à la frontière allemande mais appartiennent à un site transnational (avec notamment la Slovaquie et l'Ukraine). Elles offrent en outre des randonnées exceptionnelles ! 


Pour plus d'informations, n'hésitez pas à consulter : 

Le site de l’Association des Biens Allemands du Patrimoine Mondial 
Le site de l'Office National Allemand du Tourisme ou encore celui dédié au patrimoine mondial de l'Unesco en Allemagne. 

Offres correspondantes Offres correspondantes & plus

Plus d'offres et de conseils